Biographie d’Edmond Rostand

Edmond Rostand est né à Marseille le 1er avril 1868. Il est mort le 2 décembre 1918 dans le 7ème arrondissement à Paris. C’est un auteur dramatique français, il est le chef de file et le père fondateur du mouvement biologiste  de Jean Rostand.

 

Edmond Rostand est l’arrière petit-fils de l’ancien maire de Marseille: Alexis-Joseph Rostand (1769-1854).

Il est issu d’une famille marseillaise très aisée. Son père est l’économiste Eugène Rostand. Durant l’année 1880, son père emmène toute la petite famille: Edmond, sa mère et ses deux cousines à Luchon, une station thermale à la mode à l’époque. Craignant des débordements éventuels du mouvement insurrectionnel de la Commune de Paris de 1880, Eugène Rostant met à l’abri les siens.

Ils trouvent refuge dans le « chalet Spont », puis ensuite ils habitent la « villa Devalz ».  La « villa Julia » fut édifiée plus tard et construite près du Casino de la ville.

 

Edmond Rostand passera plus de vingt-deux étés à Luchon. Cette vie et cette ville l’aidera à trouver l’inspiration pour ses premiers écrits.  En 1888, il rédige notamment un epièce de théatre « Le Gant rouge ». Mais il publie surtout son premier recueil de poésie en 1890, qu’il intitule « Les Musardises ».

 

Malgré son travail d’écriture, il mène des études de droit à Paris. Il s’inscrit mène à la fin de son droit  au Barreau  mais il n’exercera jamais. Il pense un temps se tourner vers la diplomatie et la politique mais c’est à la poésie qu’il soughiate s’exercer.

 

En 1888, il découvre le champ de course de Moustajon avec un ami Froyez, un jeune journaliste parisien. et Avec des fleurs des champs éparpillées sur les pelouses, ils fleurissent les équipages de la course. Ils se font remarquer au  café Arnative, un lieu à la mode et réputé. Le café devient leur terrain de jeu et leur champ de bataille de fleurs avec tous leurs amis. C’est de cette manière que fut institutionnalisée la première fête du « Corso fleuri ». Elle a lieu traditionnellement le tout dernier dimanche du mois d’aout. Le gagnant remporte une bannière en récompense.

 

Durant un trajet en train menant à Montréjeau, le père d’Edmond fait la connaissance de Madame Lee et de sa fille Rosemonde Gérard. Il  les invite toutes les deux à prendre le thé à la villa Julia. C’est ainsi qu’Edmond rencontra Rosemonde qui deviendra sa femme  le 8 avril 1890. Elle écrit elle aussi de la poésie  et à pour parrain Monsieur Leconte de Lisle. Ce dernier n’est autre que le tuteur légal d’Alexandre Dumas.

 

Rosemonde et Edmond Rostand auront deux enfants, deux  fils, Maurice, né en1891, et Jean, né en 1894. Edmond se sépare de Rosemonde en 1915. Il la quitte pour l’actrice Mary Marquet, qui sera le dernier amour de sa vie.

Edmond Rostand obtient son premier succès littéraires en 1894. C’est la pièce en vers « Les Romanesques » qu’il connaitra une première reconnaissance publique. Elle sera jouée  à la Comédie-Française.

A partir de 1910, il  participe à « La Bonne Chanson »,  au « Revue du foyer »,  deux périodiques littéraire et musicales, dont  le rédacteur en chef est Théodore Botrel.

 

Il connait un échec critqiue avec sa pièce « Chantecler ». On ne joue plus ses nouvelles pièces de théatre.

Duarnt le première guerre mondiale, il participe au soutien de guerre, il apporte un soutien aux soldats français.

 

Il décéde  de la grippe espagnole, qui fait des ravages en Europe, à Paris, le 2 décembre 1918. Il l’aurait attraper le virus lors des répétitions d’une pièce « L’Aiglon » , qu’il remaniait.

Recherches qui ont permis de trouver cet article :

  • edmond rostand
  • edmond rostand biographie
  • biographie edmond rostand
  • edmond rostand biographie courte
  • biographie de edmond rostand
  • biographie dedmond rostand
  • biographie d\edmond rostand
  • rostand biographie
  • edmond rostand courte biographie
  • edmond rostand exposé